samedi 14 juillet 2012

Gare, la cougar ... (complet)


J'ai fait un rêve, récemment, dans lequel ma voisine du dessous (appelons-la Madame G., ou « la demoiselle de l'escalier ») découvre une photo de votre serviteur dans le journal. L'article publie un portrait-robot de l'ennemi public n°1, et elle reconnaît, stupéfaite, son nouveau voisin du 4ème ... Cheveux noirs courts, plutôt petite et frêle (mais du genre à savoir ce qu'elle veut), elle porte une chemise bleu ciel. Troublée, elle pose le journal, regarde longuement vers le plafond, puis se lève. En une sorte de réflexe, elle retrousse ses manches au-dessus des coudes, comme pour se donner du courage, et cède à une inexplicable tentation : en avoir le cœur net. Les yeux rivés au-dessus d'elle, elle sort alors doucement de son appartement. En alerte, elle monte prudemment l'escalier, presque sur la pointe des pieds, redoutant à chaque marche que le vieux bois la trahisse. Parvenue sur mon palier, elle s'approche de la porte, toujours sur le qui-vive, et tente de percevoir un signe de ma présence …
Soudain, j'ouvre la porte, la surprenant presque par hasard. Elle sursaute, bredouille quelques excuses, et s'apprête aussitôt à redescendre. La prenant de vitesse, je la saisis, et lui plaque ma main sur la bouche. Emmenée - un "MMMMMPH !!" plus tard - chez moi, et ne pouvant plus crier, elle tente néanmoins de se dégager, en vain.
Sidérée de voir son propre voisin soudain la ligoter, elle finit par me menacer, prédisant mon arrestation proche. Aussitôt, évidemment, je lui noue un épais chiffon blanc sur la bouche ...
C'était un rêve éveillé, vous l'aurez compris. Il a inspiré en grande partie l'aventure de notre cougar
Il y a 3 semaines, j'ai été amené à rencontrer personnellement ma téméraire voisine, chez elle, suite à des négligences de notre propriétaire, et (ça ne s'invente pas) à un cambriolage récent dans son appartement. Déterminée à agir (ça ne s'invente pas non plus), elle me confia avoir fait signer une pétition aux autres locataires, et être venue plusieurs fois … toquer à ma porte (j'étais à chaque fois absent). Et le tout au moment-même où je bossais sur cet article …
La « demoiselle de l'escalier » s'était donc vraiment retrouvée devant ma porte. En se demandant vraiment si j'étais bien là.
La vie est drôle, parfois, non ?
Cet article, quelque part, je le dois à Madame G., ma voisine du dessous. Et du coup, vous aussi …
Portez-vous bien.
Jo Jr.

ps : pour les amateurs de version (très) longue :
http://www.dailymotion.com/playlist/x1v01c_seanwill32_gagged-chronicles-2/4#video=xq56re


Ceci est un blaugue sans vidéos persos, pour l'instant, mais l'idée serait, pourquoi pas, d'impulser des choses … N'hésitez pas à y laisser vos idées, témoignages, commentaires, questions, ressources persos, (ou encore à venir au contact : jo.jiher@yahoo.fr).





Aucun commentaire:

Publier un commentaire